×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...

Une photo satellite prouve la prolifération d’algues marrons dans le lac Léman !

Clémentine Ponsin Clémentine Ponsin - Journaliste

photo satellite lac Léman

Un phénomène surprenant s’est abattu sur notre beau lac Léman. En effet, depuis le week-end dernier, l’eau s’est teintée d’une couleur verdâtre et dégage une odeur de poisson peu ragoûtante. Le coupable : la chrysophycée, une algue de couleur marron qui prolifère autour du lac Léman.

Bien qu’elle ne soit pas toxique, la présence de cette algue inquiète par l’étendue de sa prolifération, visible sur  la photo ci-dessus. Le photographe, ce n’est autre que le satellite Copernicus Sentinel Hub. Le 6 septembre, la CIPEL fournissait la photo à la presse locale.

C’est entre Montreux et Evian, que le phénomène a commencé, avant de gagner Pully, puis une bonne partie du littoral vaudois. Inquiétées par la couleur verdâtre ou marron et par la consistance gluante du lac comme un étang, les Communes de Saint-Gingolph et Publier ont appelé la Commission Internationale pour la Protection des Eaux du Léman (CIPEL), qui a ensuite procédé à un prélévement.

La baignade a été interdite durant l’après-midi du 6 septembre, le temps d’obtenir le résultat des analyses. L’Office français de la biodiversité (OFB) a été rapide, le verdict donné dans la soirée. Sans appel : il s’agit de chrysophycées.

Publicité

Les chrysophycées sont donc des algues vivant souvent parmi le plancton. Leur couleur caractéristique est due aux pigments caroténoïdes qu’elles contiennent. La prolifération si rapide serait dûe à la chaleur des derniers jours. mais rien à craindre, puisqu’il s’agit d’algues non toxiques.

À lire sur Genève Secrète :

ViaRhôna : la magnifique piste cyclable qui relie le lac Léman à la Méditerranée !

Top Nouveautés