×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À Faire Culture

« Capitale de la paix », « Rome protestante »… Connaissez-vous l’histoire des surnoms de Genève ?

Charley Zaragoza Charley Zaragoza

genève surnoms capitale de la paix histoire rome protestante plus petite des capitales

Paris a « Paname », New York a la « Big Apple », Amsterdam a « la Venise du Nord ». Mais quels surnoms a Genève ? On vous explique l’histoire des petits noms donnés à notre belle ville. 

La Rome Protestante/la Cité de Calvin

Ces deux surnoms viennent directement de l’histoire de Genève. Au 16ᵉ siècle, la Réforme protestante traverse l’Europe, en partant de l’Allemagne et de la Suisse. Un prédicateur français, Guillaume Farel, propage les idées de Martin Luther à Genève. La république de Genève devient fortement protestante, et le prédicateur Calvin est appelé à l’aide pour renforcer l’autorité de Genève dans ce nouveau mouvement. Il y instaurera sa doctrine restrictive, le calvinisme. Genève devient la capitale du mouvement, et son influence est telle que la ville prend le nom de « Rome protestante ».

La capitale de la paix

Lui aussi lié à l’histoire de Genève, ce surnom est surtout représentatif de l’influence mondiale de ses institutions diplomatiques. Le premier siège international d’une grande institution à Genève sera d’importance humanitaire, avec la fondation de la Croix-Rouge. En 1919, au lendemain de la Première Guerre Mondiale, ce sera le tour de la Société des Nations, l’ancêtre des… Nations Unies ! Fondée en 1945, l’ONU siège à Genève depuis, et a aidé l’installation de sièges de plusieurs institutions européennes et internationales à la suite. C’est cet impact géopolitique mondial fort qui lui a valu le titre de « capitale de la paix ».

Publicité

La plus petite des grandes capitales

Ce surnom est aussi lié à l’influence internationale de Genève. Située à moins de 2 heures d’avion de la grande majorité des capitales européennes, siège de nombre d’institutions diplomatiques et économiques mondiales, Genève a un statut et un poids mondial incontestable. Un surnom ironique donc, face à la vraie capitale suisse, Berne, qui n’a que peu d’impact en dehors du pays. Ville au rayonnement mondial, Genève reste pourtant une métropole calme, à petite échelle. La plus petite des grandes capitales, donc.

La ville du bout du lac

Il n’y a pas forcément besoin d’expliquer ce surnom assez explicite, qui vient de la position géographique de Genève sur la pointe du magnifique Lac Léman. Probablement un surnom donné par Lausanne ou Montreux, de l’autre côté du lac !