×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Nature & Bien-être Top Nouveautés

La première éclipse solaire de 2021 sera observable en Suisse ce jeudi !

By Charley Zaragoza

éclipse solaire genève suisse jeudi juin espace

Amateurs d’astronomie et amoureux des phénomènes spatiaux, rendez-vous ce jeudi midi pour observer (attention aux yeux) une éclipse solaire partielle dans le ciel suisse ! 

Ce jeudi, tout l’hémisphère Nord pourra admirer un phénomène astronomique des plus communs mais toujours incroyable : une éclipse solaire ! Ce type d’éclipse, dite annulaire, définit le moment où la Lune passe devant le Soleil dans un parfait alignement avec la Terre, faisant disparaître le temps de quelques instants notre source de lumière. Pour que cette éclipse soit la plus visible, il faut être aligné sur la latitude sur laquelle l’axe d’orbite des deux astres glisse. Pour cette première éclipse solaire de l’année, le soleil sera caché à 90% au-dessus des régions du Nord-Ouest du Canada, du Nord de la Russie, ainsi que le Groenland et le pôle Nord. Moins impressionnante mais toujours visible, l’éclipse fera aussi profiter le Nord de l’Amérique, de l’Europe et de l’Asie de ce spectacle. À Genève, c’est environ 10% du Soleil qui sera caché par la Lune.

L’éclipse durera environ deux heures, de 11h à 13h, avec un pic entre 11h55 et 12h20 en Suisse et 12h13 précisément à Genève. Pour l’observer, attention à vos yeux ! Ne regardez surtout pas directement le soleil, car même partiellement caché par la Lune, ses rayons pourraient provoquer des brûlures rétiniennes irréversibles. Même avec des lunettes de soleil ou à travers les nuages. Si vous voulez observer directement l’éclipse, le mieux est de s’équiper de lunettes spécialisées vendues dans des magasins d’astronomie, ou appeler vos amis astronomes pour utiliser leur matériel. La prochaine éclipse du genre se produira en octobre 2022, et la Suisse pourra profiter d’une éclipse totale en… 2081.

Publicité

Sinon, il est toujours possible d’observer l’événement via le live de la chaîne Youtube de l’Observatoire de Paris :